Des légumineuses dans ses croquettes ?

Malgré les inquiétudes croissantes concernant le lien entre croquettes sans céréales contenant des légumineuses et accroissement des cas de cardiomyopathie dilatée chez les chiens, l’industrie des aliments ultra-transformés pour animaux de compagnie n’en démord pas : les légumineuses, c’est l’avenir !

Outre ce lien présumé, pourquoi les légumineuses n’ont rien à faire dans la gamelle de votre poilu ? Parce qu’elles contiennent des substances qui ne sont pas adaptées à la physiologie de votre compagnon à quatre pattes. Il ne peut pas les digérer et elles empêchent la bonne absorption des minéraux par son organisme.

La fève

La chouchoute du moment, c’est la fève. Test à l’appui, les fabricants peuvent désormais communiquer autour de… seuils de tolérance. « Les haricots fèves ont été bien tolérés à tous les niveaux testés et n’ont influencé la digestibilité qu’à des niveaux plus élevés », a rapporté le co-auteur de l’Étude, Greg Aldrich. « Les fèves décortiquées seraient une bonne alternative comme choix d’ingrédients dans les nouvelle gamme d’aliments pour animaux de compagnie. »

Cette étude est typique de la recherche scientifique de l’industrie du pet food : menée afin d’évaluer la quantité d’un ingrédient que peut ingérer Médor avant qu’elle n’interfère avec sa digestion d’une manière immédiatement mesurable. En effet, les chiens de l’étude n’ont pas développé de problèmes digestifs notables jusqu’à ce qu’ils soient soumis à des niveaux plus élevés de fèves.

Caractéristiques nutritionnelles

Les fabricants ont donc un nouvel ingrédient bon marché, disponible en abondance, à base de plantes à lui mettre sous le croc. Ingrédient qu’ils peuvent utiliser pour gonfler le pourcentage de protéines dans leurs formules, et aussi potentiellement utiliser pour remplacer les protéines de viande dans LA tendance du moment : les croquettes vegan.

L’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) reconnaît 11 légumineuses primaires :

  • Haricot sec
  • Lentille
  • Fève
  • Arachide Bambara
  • Pois sec
  • Vicia
  • Pois chiche
  • Lupin
  • Niébé sec
  • Légumineuses « légères » type pois antaque, pois gogane, haricot ailé
  • Pois cajan

Riches en fibres, en folate, en fer (lorsqu’elles sont consommées avec une source de vitamine C), en glucides complexes, et faibles en matières grasses, les légumineuses sont considérées comme nutritives pour les humains par certains nutritionnistes, pas par d’autres.

Elles sont riches en acide phytique, substance que nos petites bêtes ne peuvent pas décomposer par manque de phytase, l’enzyme nécessaire au traitement de l’acide phytique. L’acide phytique lie les minéraux (y compris le zinc, le fer, le calcium et le magnésium), les libérant de l’organisme de votre boule de poils.

Elles renferment également des lectines, protéines végétales qui, lorsqu’elles sont consommées en grande quantité, peuvent favoriser le développement de troubles gastro-intestinaux.

Les industriels, bien conscients que de nombreux maîtres ont tendance à croire que « si c’est sain pour moi, c’est sain pour mon toutou non?! », utilisent ce manque de connaissances pour créer et commercialiser une nourriture inadaptée à la physiologie de nos chiens et chats. La perte de poids est l’une des approches marketing utilisées pour promouvoir les croquettes contenant des légumineuses.

Le profil nutritionnel des fèves peut profiter à certains humains ainsi qu’à d’autres omnivores et herbivores, mais les carnivores prospèrent grâce aux protéines animales – et non végétales -, et ne tirent aucun bénéfice physiologique de l’amidon ou de niveaux élevés de fibres alimentaires.

Le processus d’extrusion

Autre bonne nouvelle pour les fabricants, les fèves résistent bien au processus d’extrusion. L’extrusion est une méthode de fabrication utilisée par l’industrie du pet food depuis des décennies. Environ 95% des croquettes sont extrudées.

L’extrusion en deux mots, ce sont des lots d’ingrédients bruts mélangés, cisaillés et chauffés sous haute pression. L’extrudat en est le résultat – un produit semblable à un ruban qui est ensuite coupé et séché.

La température élevée utilisée dans l’extrusion et le court délai de traitement (moins de 5 minutes) créent les conditions nécessaire aux modifications chimiques et physiques du savoureux mélange. Cela modifie non seulement l’activité moléculaire de l’aliment, mais favorise également la réaction de Maillard, réaction chimique que l’on peut observer lors de la cuisson d’un aliment (ni bonne pour nous, ni pour nos meilleurs amis !).

Légumineuses et croquettes sans céréales

Un lien a donc été établi entre croquettes sans céréales contenant des légumineuses et un nombre croissant de cas de cardiomyopathie dilatée chez les chiens. Parmi les cas examinés par la FDA dans son rapport publié en juin 2019, 91% des croquettes ingérées étaient sans céréales et 93% contenaient des pois et / ou des lentilles.

Il est à noter que, bien que les légumineuses ne soient en rien bénéfiques pour votre animal, aucun résultat définitif n’a été publié. Cependant, les croquettes sans céréales ont généralement une teneur tout aussi élevée en glucides et en amidon purifié (à l’instar de l’amidon de pois, la fécule de pomme de terre et la fécule de tapioca) que les croquettes à base de céréales.

👉 Vive le home made (pet)food ! 🤗 👈

Source :
Dr Karen Becker 
https://healthypets.mercola.com/sites/healthypets/archive/2019/11/16/fava-beans-in-dog-food.aspx

Article précédent

Article suivant

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Share This