Croquettes pour chiens et chats, comment choisir ?

Comment (bien) choisir les croquettes de mon chien / chat ? Quels sont les besoins de mon animal ? Apprenez à décrypter les étiquettes et à choisir des croquettes adaptées à sa physiologie.

Bon à savoir

La première croquette (composée de céréales, de sang et de légumes) est née dans les années 1850 au Royaume-Uni. Un siècle plus tard, Purina invente la croquette extrudée. Séduits, les maîtres et maîtresses se ruent sur ce nouvel aliment, aussi pratique qu’abordable  La croquette devient peu à peu la norme.

Il existe en France 21 fabricants d’aliments pour animaux de compagnie. En 2009, les sociétés « Mars Petcare », « Nestlé Purina » et « Affinity Petcare » occupaient 70% du marché français avec des marques comme Friskies, Whiskas, Royal Canin, Fido, Félix, Proplan et Purina One… Les grandes surfaces (super et hypermarchés) regroupent les 3⁄4 des ventes de croquettes sèches, le quart restant étant partagé entre les jardineries, les animaleries, les toiletteurs et les vétérinaires.

En 2016, le chiffre d’affaires de ces trois sociétés s’élevait à 769 439 430€ pour MARS PETCARE FRANCE (Royal canin, Pedigree, Whiskas …), 1 029 701 874€ pour NESTLÉ PURINA PETCARE FRANCE (Purina, Pro plan, Friskies, Félix …) et 164 290 226€ pour AFFINITY PETCARE France (Advance, Ultima, Brekkies …).

Les ingrédients

Selon le code des bonnes pratiques d’étiquetage de la FEDIAF (la Fédération Européenne de l’industrie Alimentaire de l’animal de compagnie), les fabricants ont l’obligation de lister les matières premières par ordre décroissant de poids (du plus présent au moins présent) et par leurs noms spécifiques ou à défaut, leurs catégories.

La liste des ingrédients est établie avant cuisson. Ainsi le poulet frais, composé d’environ 60 à 70% d’eau, n’est plus le premier ingrédient une fois la croquette cuite.

Une croquette « de bonne qualité », c’est quoi ?

  • Beaucoup de viandes et/ou poisson La viande doit être le premier ingrédient de la composition, préférez la viande « déshydratée » à la viande fraîche qui verra son pourcentage divisé par 4 après cuisson de la croquette.
  • Pas de termes génériques de type “sous-produits animaux” ou “graisses animales” L’espèce animale doit être clairement identifiée.
  • Pas d’additifs ou de conservateurs artificiels
  • Pas de maïs (très peu digeste) ni de blé (risque d’allergies) ! Ces deux ingrédients augmentent le risque de mycotoxines : molécules sécrétées par une moisissure, toxiques et dangereuses qui peuvent se développer pendant la conservation des grains. Le riz est la source d’amidon la plus digeste pour le chien et est généralement mieux toléré qu’un excès de légumineuses ou de pois.

Toutes les croquettes ne se valent pas.
L’analyse seule des ingrédients n’est pas suffisante pour juger de la qualité d’une croquette. Afin d’effectuer une présélection, il est nécessaire de jeter un œil à la composition analytique.

Les constituants analytiques

 Les protéines  

🐶 Chien : plus de protéines que de glucides ET un minimum de 30% de protéines
🐱 Chat : plus de protéines que de glucides ET un minimum de 38% de protéines 
*Recommandations SOS Croquettes à adapter en fonction de la condition physique et du stade de vie de l’animal 

L’alimentation de votre poilu doit reposer principalement sur des protéines animales (viande ou poisson). Nous vous conseillons de choisir une référence de croquettes contenant plus de protéines que de glucides.

On les trouve aussi bien dans les aliments d’origine animale que dans les ingrédients d’origine végétale.

Pour nos carnivores, une protéine de « qualité » est une protéine complète d’origine animale dont l’origine (espèce) est clairement identifiée. On la trouvera principalement dans la viande, les abats, les œufs et le poisson. 

De bonnes protéines contribuent à la brillance du pelage, au renforcement du système immunitaire et à des selles peu fréquentes et bien formées. Quant aux mauvaises protéines… elles peuvent être responsables d’un poil terne, d’un système immunitaire affaibli et de selles molles et (trop) nombreuses.

 

Les lipides (matières grasses)

🐶 Chien : entre 12 et 20%*
🐱 Chat : entre 12 et 22%*
*Recommandations SOS Croquettes à adapter en fonction de la condition physique et du stade de vie de l’animal 

Les lipides sont le carburant de son organisme !

Contrairement à nous, le chien et le chat valorisent très bien le gras sans que cela ne fragilise leur foie. Les matières grasses sont une source d’énergie concentrée essentielle et très appétante.

Les acides gras (omégas 6 et omégas 3) sont dit « essentiels » car ils ne peuvent pas être synthétisés par l’organisme et doivent donc être apportés par l’alimentation. Les mammifères ne savent pas les fabriquer mais ils sont essentiels à la vie. L’équilibre optimal entre omégas 6 et omégas 3 est un rapport proche de 5, soit environ 5 fois plus d’omégas 6 que d’omégas 3. Le pourcentage d’omégas 6 divisé par le pourcentage d’oméga 3 doit être idéalement compris entre 5 et 10. 

Une insuffisance d’acides gras peut être facteur de troubles de la croissance, de carences en vitamines, d’un pelage terne, de lésions de la peau, et de troubles de la reproductionEn excès, les acides gras peuvent provoquer des diarrhées ainsi que des problèmes de surpoids et d’obésité.

Les fibres

🐶🐱 Chien et chat en bonne santé : 1 à 3%*
🐶🐱 Chien et chat sujets à des problèmes de transit : 5% voire plus*
*Recommandations SOS Croquettes à adapter en fonction de la condition physique et du stade de vie de l’animal 

On distingue les fibres solubles des fibre insolubles (cellulose brute). Bien dosée, la cellulose brute contribue au fonctionnement optimal du système digestif. Les fibres insolubles sont des glucides indigestibles (qui ne sont donc pas digérées) présentes surtout dans les parois des végétaux.

En cas de constipation, il peut être conseillé de rajouter des fibres insolubles à l’alimentation, comme du brocoli, des haricots verts ou du chou Kale afin de réguler le transit intestinal. En cas de diarrhée, mieux vaut miser sur les fibres solubles comme la banane ou la carotte ! 

Une insuffisance de fibres peut entraîner une raréfaction et un durcissement des selles (occlusion), ainsi qu’une dilatation anormale du colon. Outre un risque d’accélération du transit et de troubles digestifs, un excès de fibres peut provoquer des diarrhées.

Les cendres et les minéraux

🐶🐱 Chien et chat en bonne santé : moins de 8%*
*Recommandation SOS Croquettes

Les cendres brutes correspondent aux éléments restants après combustion de l’aliment : ce sont essentiellement des minéraux

Derrière ce terme un poil barbare se cachent des oligo-éléments tels que le cobalt, le fer, le fluor, l’iode, le cuivre, le manganèse,… et des “macro-éléments” comme le calcium, le potassium, le magnésium, le sodium, le soufre, le phosphore et le chlore.

Des cendres il en faut, mais pas trop !  Elles sont indispensables à l’équilibre nutritionnel de votre poilu mais peuvent, en trop grande quantité, favoriser le développement d’affections et d’irritations du bas de l’appareil urinaire et la formation de calculs.

Une alimentation qui manque de calcium va rendre les os fragiles chez le chiot et le chaton comme chez l’adulte. Il est alors question d’ostéofibrose. Des douleurs s’installent progressivement et le risque de fractures s’accroît. Une alimentation trop riche en calcium va empêcher l’absorption d’autres minéraux comme le zinc et le cuivre. Chez l’adulte, la peau va s’épaissir et les poils autour des yeux et de la bouche vont tomber. Chez le jeune en croissance, les os et les cartilages vont mal se développer, on parle d’ostéochondrose.

Étant quasiment indissociables l’un de l’autre, c’est avant tout le ratio phosphocalcique (calcium/phosphore) dont il faut tenir compte.

Il doit être :

  • de 1 à 1.5 voire 2 pour le chien adulte ;
  • le plus proche de 1 pour les « seniors » et les chiots de grandes races, en croissance ;
  • autour de 1.5 pour les chiots en croissance ;
  • de 1 à 1.5 pour les chatons et les chats adultes ;
  • de 1 à 2 pour les chats âgés.

Les glucides

🐶🐱 Chien et chat en bonne santé : moins de glucides que de protéines*
*Recommandation SOS Croquettes

Astuce pour calculer la teneur en glucides d’un aliment :
Glucides = 100 – (protéines + matières grasses + cendres + fibres + humidité*)
*Si l’humidité n’est pas indiquée, basez-vous sur une teneur en humidité moyenne de 10%)

Pour vous faciliter la tâche, vous trouverez les taux de glucides calculés de 2500 références 👉 par ici 👈 !

On distingue les glucides « simples », à savoir le fructose, le lactose et le saccharose que l’on trouve dans les fruits, le lait ou le miel, des glucides « complexes » comme l’amidon et les fibres.

Les glucides, dans leur ensemble, ne sont pas des nutriments essentiels. En d’autres termes, votre animal n’en a pas besoin dans son alimentation pour vivre. Notons néanmoins que le lactose que le jeune chiot trouvera dans le lait de sa mère sera sa source d’énergie première et qu’un apport quotidien en fibres insolubles favorise le bon fonctionnement du système digestif de votre boule de poils, et ce tout au long de sa vie. Tout n’est donc pas “bon à jeter” !

Les glucides (céréales, légumes ou légumineuses), à l’exception des fibres dont l’intérêt sur le plan physiologique est avéré, sont introduits dans les aliments pour animaux de compagnie car ils sont une source d’énergie bon marché et disponible en abondance. S’agissant des croquettes, l’amidon est indispensable à leur processus de fabrication. Vous ne trouverez donc jamais de croquettes “0 glucides” et la mention “sans céréales” n’est pas synonyme de “sans glucides” !

Chez le chien et le chat, plus la consommation de glucides est élevée, plus son pancréas est sollicité. Seule une partie de ces glucides est assimilable par son organisme et un apport trop important en glucides aura pour effet d’augmenter sa glycémie (taux de glucose dans le sang). Dans le cadre d’une consommation quotidienne de croquettes avec une teneur importante en glucides, le pancréas sera sur-sollicité et n’aura pas le temps de rétablir un taux de glycémie convenable entre l’intervalle des repas.

Une alimentation trop riche en glucides peut entraîner des troubles digestifs et des allergies.

La consommation de glucides, suspectée de favoriser le développement des pathologies comme le diabète, l’obésité, ou l’hypertension, n’a fait l’objet d’aucune étude portant sur un seuil maximal de tolérance pour nos bêtes. Aussi, seul le principe de précaution peut s’appliquer. 

Le rapport protido-calorique (RPC)

🐶🐱 Chien : supérieur à 70
🐶🐱 Chat : supérieur à 90
*Recommandations SOS Croquettes à adapter en fonction de la condition physique et du stade de vie de l’animal 

On ne peut pas comparer deux aliments en se fiant uniquement aux taux communiqués par les fabricants car tous les aliments ne comptent pas le même nombre de calories. 

C’est pourquoi les docteurs Blanchard et Paragon, professeurs de nutrition canine et féline à l’École Nationale Vétérinaire de Maisons-Alfort, proposent de calculer le RPC de chaque aliment. Le RPC correspond au rapport entre la quantité de protéines de l’aliment et la quantité de calories apportée par cet aliment.

Comment le RPC se calcule-t-il ?
(protéines brutes / densité énergétique de l’aliment en Kcal pour 100g) X 1000

Ainsi un aliment dit de « qualité » est un aliment qui apporte essentiellement de l’énergie sous forme de protéines (veiller à ce que ces protéines soient des protéines animales essentiellement) et non de glucides, et dont le RPC est élevé (supérieur à 100). Un chien âgé aura besoin de plus de protéines et de moins d’énergie qu’un chien adulte. 

👉 Vive le home made (pet)food ! 🤗 👈

SOS Croquettes

Vous avez un doute sur la qualité de vos croquettes/pâtées ? Vous souhaitez en savoir plus sur le BARF ? Rejoignez-nous sur facebook afin de bénéficier de conseils personnalisés.

Article suivant

5 Commentaires

  1. clem

    Désolée si l’information apparait quelque part, mais je n’ai pas trouvé ma réponse en cherchant (peut être mal)
    Qu’est ce que le RPP ?

    Réponse
    • Nox et Lili

      Bonjour Clem,

      Le rapport protido-phosphorique est un indicateur mis en avant par le groupe Facebook « Croquettes : Comment choisir ? » afin d’évaluer la qualité des protéines animales. Cette méthode a ses biais et n’est donc pas infaillible. 😉

      Pour en savoir plus, je vous invite à lire cet article 👉 https://www.facebook.com/464970124067072/posts/498624010701683/. 🙂

      Bon week-end, et bonne recherche !

      Déana

      Réponse
    • Carole Daloz

      Pourquoi n existe t il pas une croquettes à base de céréales mais avec peu de glucides?
      Je souhaite des croquettes pour mes chats avec peu de glucides ….mais toutes sont à base de légumineuses

      Réponse
      • Rey

        Euh, votre chat est un carnivore strict. Donc régime alimentaire = viande. Les croquettes avec céréales sont a proscrires. Une céréale est faite de glucides, donc cela semble logique qu’a partir du moment ou il y a céréales, il y a glucides.

        La croquette a l’heure actuelle qui répond le mieux a ça est Amikinos ensuite on a purion , power of nature et orijen.

        Cordialement

        Réponse
        • Nox et Lili

          Bonjour Rey,
          Effectivement, au même titre que les légumes et les fruits, les céréales renferment des glucides. Certains glucides, à l’instar des fibres insolubles (cellulose brute), sont bons pour le transit (pourquoi s’en priver ?) quand d’autres, comme l’amidon, n’ont aucun intérêt nutritionnel. Leur intérêt premier ? C’est une matière première bon marché, qui plus est indispensable à la formation des croquettes pour ce qui concerne l’amidon.
          Effectivement, les chats sont des « carnivores stricts ». Leur alimentation doit donc reposer sur des protéines animales.
          Nous ne plébiscitons aucune marque. Tous ces produits restent des produits ultra transformés… Un coup d’œil sur les études portant sur l’impact des aliments ultra transformés sur notre propre santé suffit à se poser les bonnes questions. 🙂 Un autre coup d’œil sur les études liées à la nutrition canine et féline c’est encore mieux !
          Sympa le fair-play. À quand les marques citées dans vos rayons ? 😉

          Réponse

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Share This